Retraite et fin d’activité

17 septembre 2018,

Objet : Retraite et fin d’activité

 

Chers clients,

 

Le 1er décembre prochain, je serai à la retraite, transmettant la ferme à un jeune agriculteur de la commune qui continuera de la valoriser en bio et seulement avec des productions végétales. L’élevage des pondeuses va s’arrêter, et aussi la biodynamie, mais mon souhait essentiel étant au minimum de voir continuer la ferme en bio et avec le respect des 4 km de haies plantées, je me satisfait de cette évolution. En effet, je ne peux pas me culpabiliser d’une situation nationale, où la biodynamie n’est en progression que dans les vignobles, et où la pression réglementaire et de la charge du travail rend de plus en plus héroïque le maintien de petites structures indépendantes d’une normalisation générale où tous les  produits se ressemblent.
Mais des projets innovants naissent tous azimuts sur le territoire avec des porteurs de projet venus d’une autre culture, remettant en cause la manière de travailler le sol et d’envisager l’élevage. Cela nourrit mon espoir, tout en souhaitant que la pression sociétale et la réglementation sachent les accompagner.

La ferme des Bleuets a fait ses débuts dans la bio en 1987 et en biodynamie en 1995. Le bon départ de la production d’œufs a été pris en 1998 avec l’achat de deux poulaillers et une avance sur livraison longue durée de la biocoop ECOBIO.
Le coup dur de la suspection de salmonelles début 2000 a arrêté la production quelques mois, mais pour mieux rebondir ensuite avec l’achat de 2 nouveaux poulaillers et la plantation de 3 km de haies. Je tiens à préciser que ce redémarrage a été possible grâce au soutien et à la participation de consommateurs locaux, de paysans, des médias et de l’administration agricole locale.
A partir de 2004 et jusqu’en 2010, ma participation au mouvement des faucheurs d’OGM n’a pas facilité la progression technique et économique de la ferme, mais je suis heureux d’avoir contribuer à organiser ce combat.
Deux autres poulaillers ont encore été acheté grâce à ECOBIO et l’ensemble des biocoop clientes de la ferme.
Puis, en 2013, nous avons lancé un appel aux consommateurs, et ils ont été nombreux à soutenir d’une manière ou d’une autre. Cette étape a été importante aussi pour notre motivation. Ensuite des magasins nous ont à nouveau apporté leur soutien par des prêts à moyen terme et aussi par des prises de parts dans la SCI que nous avons créé fin 2014. La production s’est améliorée, ainsi que les résultats économiques. Mais au final, la trésorerie reste manquante et une difficulté majeure est devenue de plus en plus évidente: l’emploi sur la ferme ne correspond pas à l’ensemble du travail à produire !
Dans cette nouvelle phase, ce sont les Nouveaux Robinson qui ont apporté de la trésorerie sur plusieurs périodes courtes de 3 à 4 mois.
Enfin, après avoir tenté une modernisation afin d’alléger le travail, et une demande non satisfaite de prêt bancaire, je me suis décidé à prendre ma retraite : j’aurais 65 ans lors de mes dernières livraisons.

Maintenant voyons comment ma cessation d’activité va s’étaler dans le temps:

Jusqu’à maintenant, 3 lots de poules achetées en 2017 étaient encore en production : l’un d’eux est en train de s’arrêter, et les 2 autres dans 4 à 6 semaines. C’est pourquoi nous allons devoir arrêter de fournir une partie des magasins d’ici fin octobre.  Nous continuerons à travailler jusqu’au 31 mars avec les structures nous ayant soutenu financièrement. En effet, les 1000 poules achetées en avril 2018 pourrons fournir ces magasins jusqu’à cette date.

 

Voilà, tout est dit, ou presque ! En effet, il me reste à vous remercier vivement, pour votre confiance, votre fidélité et votre soutien.

J’adresse un immense remerciement aux consommateurs demandeurs des œufs Demeter ou d’œufs au goût différent et produits d’une autre manière !

J’ai vécu une aventure extraordinaire avec eux, consommateurs, et avec vous, responsables des magasins. 

Je n’oublie pas Angéline, ma compagne, dont la collaboration depuis 2012 a été totale et déterminante, ainsi que celle de mes salariés successifs.

Nous vous saluons très cordialement, 

Angéline et Jean-Marie

 

Une réflexion au sujet de « Retraite et fin d’activité »

  1. Merci pour tout je suis triste vos bons œufs que j’attendais Avec impatience
    Aux nouveaux Robinson de Boulogne vont me manquer !
    Je n’achetais Rien d’autres , que les votres !
    Je pense à vos poules j’espere Qu’elles ne vont pas finir à l’abattoir !!!

    Merci pour tout ce que vous avez fait vous avez été courageux et pouvez être fier de votre ferme ! Votre travail avait un sens ! Il en faut des hommes comme vous qui croient encore à une vie normale et saine !
    Bonne route madame et monsieur
    Une cliente fidèle

    Courageux
    Si je pouvais je les reprendrais !
    J’ai une ferme en bourgogne
    Mais je n’y habite pas tout le temps
    Mon rêve élever des poules pondeuses
    En liberté !
    J’ai la place !
    C’est peut être plus Compliqué de nos jours avec les contraintes ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.