Des nouvelles de la ferme… !

 

Photos-0004

Voilà longtemps qu’un nouvel article n’avait été écrit. Le désir est là d’échanger avec les personnes qui mangent  les œufs ou exercent le même métier, et cette fois-ci, il est temps d’en faire une priorité !

Le site est né au moment d’un formidable élan de solidarité suite à un incident sanitaire. Avec les copains, les haies ont été plantées, les poulaillers montés, et la ferme a trouvé sa place bien à elle, avec les poules et ses céréales.

A partir de 2004, et l’arrivée d’un salarié à plein temps, j’ai pu mettre le nez dehors et m’engager à fond avec les faucheurs volontaires pour débouter les OGM de notre Beauce. La lutte a été rude et joyeuse, et nous l’avons obtenu ce moratoire sur le MON 810 !

A partir de 2010, j’ai remis à nouveau toute mon énergie dans la Ferme des Bleuets: d’autant plus qu’Amélie, l’une de mes filles, a manifesté son désir de reprendre la ferme dans quelques années. Après une année de travail à mes côtés, elle vient de partir pour 2 ans à Obernai, où la biodynamie est enseignée sans complexe.

Alors voilà, l’aventure continue, et l’agriculture paysanne a encore de beaux jours dans notre coin de Beauce !

Pourtant, un nouveau défi technique est venu freiner la culture des céréales: l’irrigation a disparu avec le forage, la levée de la luzerne est très difficile et le rendement des grains est aléatoire. Mais pourquoi a-t-on de plus en plus besoin d’arroser en Beauce, même si notre sous-région appelée « Beauce Pouilleuse » a toujours été sèche…

Mais plutôt que d’apporter de l’eau aux plantes, je pense que la priorité est de réhausser le taux d’humus,  garant d’une meilleure rétention en eau de la terre.

Merci d’apporter vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.